La Biodiversité est à préserver !

Silphium ( férule )

Ce tableau sur poterie grecque évoque le commerce du Silphium à partir de la Cyrène ( Libye), province colonisée il y a environ 2600 ans.
Ce tableau sur poterie grecque évoque le commerce du Silphium à partir de la Cyrène ( Libye), province colonisée il y a environ 2600 ans.
Pièce de monnaie en argent à l' effigie du Silphium de Cyrénaïque ( Libye)
Pièce de monnaie en argent à l' effigie du Silphium de Cyrénaïque ( Libye)
Ce spécimen  de Silphium a été retrouvé quand j ' étais dans le Djebel Amour ( l' Atlas saharien d' Algérie ).Il pousse comme accroché aux rochers pour assurer sa survie !
Ce spécimen de Silphium a été retrouvé quand j ' étais dans le Djebel Amour ( l' Atlas saharien d' Algérie ).Il pousse comme accroché aux rochers pour assurer sa survie !

Comment une plante antique peut-elle échapper à son extinction ?

On parlera de ce secret de la Biodiversité du Silphium (férule) de survivre durablement par l'adaptation aux conditions des milieux et à la physiographie du terrain.

En effet, cette plante a disparu de l'Afrique du nord alors
qu 'elle était un produit de l'exportation et du commerce du temps de la colonisation grecque de la Cyrénaîque (Libye), il y a 2600 ans.

- Une monnaie grecque de 2305 ans en Libye nous l'atteste
( voir image ).
- Les temples de Cyrène ( Libye) portent son image sculptée sur les édifices en ruine.

A travers ces deux indications antiques, un symbole fort a été attribué à la valorisation d'une plante majestueuse, aujourd' hui éteinte ou rarissime !
Cette affinité montre l'importance qu'accordait l'Antiquité aux plantes du commerce à titre médicinales et comme bon condiment culinaire !

Cet exemple; s'il avait été véhiculé, aurait donné une idée au futur pour mieux conserver la Biodiversité !

Pas de panique, car il doit y avoir des endroits reliquaires et discrets où cette plante pousse encore et toujours !

Chemin faisant, nous l'avons rencontrée dans le Djebel Amour;  non loin d' anciennes ruines romaines (Fort abandonné) servant de poste d' observation aux troupes romaines dans l' Atlas de l' Afrique du Nord.

Le témoignage (voir photo) de ce rare spécimen de Silphium sur le rocher "tentant de s'accrocher à la vie", reste un beau symbole de résistance aux aléas. Il peut être interprété comme un message de l' auto-protection contre toute forme de disparition !

On peut le dire comme ça, mais l'observation  dans la nature est un facteur recherché.Sa défaillance ne doit pas mener au désintéressement, à une simple négligence, ou à un manque de dévouement pour la vie qui nous entoure !
Certaines herbes médicinales comptent comme de l'or ! Pourquoi les anciens leurs accordaient soins et grandes importances ?
C'est, selon toute évidence et par prudence, pour mieux préserver l 'équilibre entre la santé et le moral !
Djarnia

Commentaires

16.09 | 18:19

a quelle date dinet a fait sa visite à guerrara merci

01.09 | 20:19

Un beau site riche en informations et en images Bienvenue sur la com...

16.06 | 14:41

Si cette image est de Guerrara, soit, qu ´elle devienne la bienvenu...

08.03 | 18:46

Cette photo c'est pas du Boussaada c'est du Guerrara wilaya de Ghardaia